Nicolas Eymerich - The story
NICOLA EYMERICH, L’INQUISITEUR: LA PESTE

1345: Nicolas Eymerich arrive à Carcassonne, la ville de l’Inquisition, où il doit recevoir l’ordre de rétablir certains faits qui se sont produits dans un lointain village du sud de la France, ancien territoire de l’hérésie cathare. Dans cette région, l’Église a perdu toute représentation et tout pouvoir, en particulier l’ordre des dominicains face au nouvel établissement cistercien. Des présages néfastes sont en vue. Eymerich doit enquêter. Et il s’y met rapidement en pressentant qu’on ne lui dit qu’une partie de la vérité puis en la découvrant dans son intégralité grâce à ses recherches dans la forteresse et à ses prouesses de force et d’intelligence.

Quelque chose n’est pas encore clair. L’odeur nauséabonde de Satan flotte dans l’air. Eymerich arrache donc à l’abbé les pleins pouvoirs de l’Inquisition et devient ainsi chef absolu de l’Inquisition alors que d’étranges et inquiétants présages apparaissent à l’horizon. Le village est hanté par une terrible présence apparue au dernier solstice d’été, qui rend les nouveaux-nés monstrueux et répend la peste. Une peste encore plus dévastatrice que celle qui, vingt ans auparavant, décima les populations du monde connu. Un village cauchemardesque et mortellement dangereux, dans un décor de plus en plus infernal.

La folie et l’hérésie sont réunies, les bois sont changés en forêts mortelles enflammées et habitées pas des créatures monstrueuses qui semblent sortir tout droit des anciens mythes païens, le château cistercien est devenu une forteresse imprenable de laquelle s’échappent de puissantes flammes. Mais rien de tout cela n’arrêtera Eymerich jusqu’à la découverte de la cause et du symptôme de l’Enfer dans lequel il se trouve. Le premier chapître d’une trilogie qui portera Eymerich à combattre, au cœur de villes médiévales riches d’histoire et de mystères, contre la plus antique des formes du Mal, dans une enquête qui se développe sur différents niveaux spatio-temporels.
NICOLAS EYMERICH L’INQUISITEUR (1320-1399) est le protagoniste des dix romans de Valerio Evangelisti publiés en Italie (chez Mondadori) et dans le monde entier.

NICOLAS EYMERICH, INQUISITEUR est le premier épisode de la saga d’Intercative Novel de l’inquisiteur et il est divisé en quatre actes:

ACTE I : L’INQUISITEUR – La direction de l’Inquisition rappelle Eymerich à Carcassone, ils ont un problème. Mais on ne lui dit pas tout. Des démons, des hérétiques et la peste contaminent le but de sa mission.

ACTE II : LE VILLAGE – D’obscurs évènements sont révélés dans le village des pestiférés. Et dans la nuit résonne le hurlement inhumain du Démon, qui autour de lui fait naître d’horribles créatures.

ACTE III : LE DÉMON – Dans un bois désormais sans vie, au cœur de la montagne où se déchaînent les flammes de l’Enfer, Eymerich et son confrère affronteront enfin le Démon.

ACTE IV : L’ABBAYE – Mais la vérité se trouve derrière les murs impénétrables de l’Abbaye où brûlent les corps des cadavres et dont la fumée obscurcie le ciel. Quelque chose de très très ancien a pris les formes de Satan.



QUI EST NICOLAS EYMERICH

Nicolas Eymerich, dominicain, naquit à Gérone, Catalogne, en 1320, où il retourna et mourut en 1399.

Auteur du Directorium Inquisitorum, le texte qui légalisa la torture et les pouvoirs illimités de la Sainte Inquisition.
Son bras droit est le frère Jacinto Corona de Valladolid.
Jacinto Corona est la seule personne capable de faire front à l’écrasante force de caractère et à l’esprit aiguisé d’Eymerich.

Nicolas Eymerich a une connaissance immense des textes sacrés, profanes et blasphèmes et sa totale absence de respect pour la vie humaine est bien connue. C’est d’ailleur là sa fierté : avoir une haine féroce contre tous les hérétiques et haïr toutes les hérésies. Eymerich a un seul et unique but : combattre Satan, à tout prix...

L’histoire d’Eymerich est très documentée ainsi que sa frénétique défense du pouvoir de l’Église catholique, en particulier pendant l’époque tourmentée de la résidence papale à Avignon alors que se déchaînait la guerre de Cent ans.

Malgré cela, beaucoup de détails de sa vie aventureuse restent obscurs.
Une vie remplie de guerres, de complots, de peste, de morts et de dangereux voyages.
Ce sont ces lacunes que Valerio Evangelisti, l’auteur des romans sur Nicolas Eymerich, a comblées en racontant les aventures que l’on ne trouve pas dans les livres d’histoire et que l’on ne trouvera jamais.

Beaucoup de choses n’ont pas été transcrites, d’autres que l’histoire préfère oublier. Des évènements qui bouleverseraient les fondements de la pensée rationnelle.

Les romans de Valerio Evangelisti ont voulu affronter ce défi – et nous aussi.